Micromania GameShow 09 : compte-rendu

14/11/2009

MGS 09

Le MGS 09 a fermé ses portes il y a déjà deux semaines et il était temps de faire un bilan de cette mouture 2009. C’est la deuxième fois que j’allais au MGS (la première fois remonte à l’édition 07) et je peux le dire d’emblée : cette édition était meilleure sur tous les points. Explications.

Venant du Sud de la France et étant un client Gold, j’ai eu droit à deux entrées offertes, l’accès à la nocturne et un tarif réduit sur les entrées : en effet, tous les provinciaux payent le prix de la journée au tarif d’une demi-journée. J’ai choisi le week-end en tant que places gratuites (matin et aprem’ donc vu que je suis de province) et n’ai eu qu’à payer 5 € (le tarif de la 1/2 journée le vendredi) pour avoir un pass 3 jours. Sympa 🙂

Venons-en au salon à proprement parler : il y a deux ans, il avait lieu à La Défense ; cette année c’est à la Grande Halle de la Vilette que ça se passe et autant dire que c’est une bonne chose car le lieu est beaucoup plus propice aux grands évènements avec un plafond surélevé empêchant les bouffées de chaleur, car du monde il y en avait (500.000 personnes au total).

Après une vingtaine de minutes d’attente, j’entre et les stands se comptent par poignées. Les jeux à tester sont nombreux et parmi les jeux jouables je peux citer God of War III, Heavy Rain, New Super Mario Bros. Wii, Silent Hill Wii, U-Sing, Zelda Spirit TracksDante’s Inferno, Left 4 Dead 2, Avatar, Band Hero, Modern Warfare 2, Bayonnetta, Battlefield Bad Company 2…

MGS 09

Comme il y a deux ans, il y avait des projections privées de certains jeux et s’il y a deux ans, j’avais pu assister à la projo du premier Assassin’s Creed, cette année c’est Assassin’s Creed II qui était dévoilé. Le jeu était présenté par l’un des dirigeants du projet et il a bien insisté sur le fait que la répétitivité du premier opus était ici corrigée. Ezio, le nouvel héros, dispose de plusieurs armes et les missions sont plus passionnantes. J’achète.

MGS 09

Autre projo incontournable, celle de Super Street Fighter IV présenté par Yoshinoro Ono (le papa de Street Fighter) himself ! Il a présenté trois des nouveaux persos sur les huit qui seront inclus dans cette refonte de SF IV : T.Hawk, Juri et Dee Jay. Le jeu était présenté en exclu européenne et quelques joueurs ont pu tester ces nouveaux combattants. SSF IV corrigera le mode online de SF IV avec des lobbys et la possibilités de se réunir à plusieurs dans une même salle pour faire des tournois. Le prix sera amoindri pour essayer de faire passer ce gros patch sur disque. Heureusement.

MGS 09

Mais la présentation que je retiendrais, c’est celle de Final Fantasy XIII qui promet de déboîter sévère (09.03.2010 ! ) tant graphiquement (la transition scènes cinématiques/temps réel n’est pas du bluff) qu’au niveau de son gameplay. Final Fantasy XIII a donc toutes les cartes en main pour être le sauveur du RPG nippon sur consoles HD.

MGS 09

Splinter Cell Conviction était aussi dévoilé histoire de donner encore plus envie à ta CB de passer dans un lecteur de cartes. Exclu Xbox 360, ce nouvel opus de la simulation de cache-cache semble radicalement différent des anciens épisodes avec une partie action plus prononcée.

MGS 09

Cette année, le MGS n’a pas hésité à faire venir du monde pour en rameuter : Ono-san, David Guetta et même Egde pour les fans de catch ou Guily pour les fans de foot, tout le monde avait son compte. Il y avait quelques animations dont un quizz sur le stand JVN avec la présence de la rédac de Consoles+ ou du magazine officiel Xbox et j’ai pu y gagner une manette pour la 360 en participant à un quizz. Au niveau des personnalités, notons aussi la présence de Julien Tellouck, Marcus, Julien Chièze et Sinik :weshgros:

MGS 09

Cette édition 2009 du MGS était donc une franche réussite car elle a permis une fois de plus de pouvoir tester toutes les nouveautés à venir histoire de savoir quels jeux seront achetés prochainement. Pour ma part, Assassin’s Creed II m’a convaincu : j’avais peur d’une redite du premier mais les mécanismes dans le gameplay semblent prometteurs. La présentation de FF XIII m’a rassuré et ça promet d’être un très grand jeu, je suis conquis.


I am a DJ Hero

06/11/2009

Cela fait maintenant une semaine jour pour jour que DJ Hero est disponible chez tous les revendeurs et après avoir plié les 93 mix en une vingtaine d’heures de jeu, voici mon avis sur cette itération aux platines de la franchise Hero.

Gégé aux platines

Après presque autant de Guitar Hero que de Pokémon, Activision donne un coup de peps à la série en se mettant aux platines. La platine justement est assez impressionnante de prime abord tant par le peu de boutons (trois principaux là ou Guitar Hero en a cinq), que par l’appréhension de la prise en main. Concrètement, la platine est divisée en deux parties (séparables l’une de l’autre afin de placer la platine à sa gauche si l’on est gaucher) : la platine et le reste. Sur la platine, trois boutons (vert, rouge, bleu), tous trois incrustés sur la platine qu’il faudra utiliser pour les scratchs. De l’autre côté, un crossfader permettant de jongler entre les pistes, un bouton pour activer l’Euphorie (le Star Power de DJ Hero), une molette pour les effets (comme le vibrato dans Guitar Hero) et enfin les boutons d’une manette classique pour naviguer dans les menus.

DJ Hero

Deux pointures dans un mixer

La particularité de DJ Hero, à l’inverse de Guitar Hero, vient de sa tracklist. Déjà impressionnante en nombre (93 mix), elle a la très bonne idée d’être totalement inédite. Appelés mashs-up, les mix de DJ Hero sont en fait deux morceaux réunis pour n’en faire qu’un, et sur ce point là, il faut l’entendre pour le croire. Dans les grandes lignes, il ne sera pas surprenant d’entendre 50 Cent et son Disco Inferno cotoyer le Let’s Dance de David Bowie. Très déroutant de prime abord, le résultat devient au final vraiment plaisant à entendre. Les oreilles seront donc ravies de pouvoir entendre des mix de Jay-Z et Eminem, Kid Cudi et Black Eyed Peas, Blondie et Gorillaz ou encore des Daft Punk qui ont la primeur d’avoir des Megamix de leurs plus grand hits, rien que ça, en attendant David Guetta, l’ambassadeur du jeu en Europe, qui aura droit à quelques uns de ses tubes en DLC (et dont la date est déjà fixée au 24 novembre). Business, j’écris ton nom.

Daft Punk Hero

Push the mash-up

La platine se prend en main relativement facilement. Le jeu propose cinq modes de difficulté et il est impossible de perdre mais dans ce cas-là, la sanction sera une seule étoile de glanée. Trois pistes défilent sur l’écran, chacune correspondant à un bouton de la platine et sur lequel il faudra appuyer lorsque la bouton correspondant arrive à la fin de la ligne. Là où ça se complique, c’est que les notes longues devront être réalisées en maintenant le bouton correspondant tout en scratchant la platine de haut en bas (en mode Moyen) ou selon le sens indqué (en Difficile et Expert). La platine sera aussi solicitée pour les rewind qui se déclencheront en faisant tourner la platine à 360° pour refaire un passage que l’on a raté ou fédérateur de points afin d’augmenter son score. Le cross-fader lui, sert à passer d’une piste à l’autre, en le switchant dans le sens indiqué. Pas très précis car trop sensible, il deviendra une vraie plaie sur certains morceaux. Heureusement, l’Euphorie, qui se gagne en réussissant parfaitement certains passages, permet, en plus de multiplier le score, d’éxécuter automatiquement les phases où le cross-fader est sollicité.

DJ Hero

Beaucoup de morceaux… et c’est tout

93 mix d’emblée, c’est tout simplement le jeu musical qui propose le plus de morceaux de base (Guitar Hero 5 en avait 85) mais cette abondance de mix se ressent sur le faible nombre de modes de jeu : en effet, une fois arrivé au menu principal, le jeu vous propose (après un entrainement obligatoire – mais nécessaire) des sets de plusieurs morceaux qu’il faudra faire pour débloquer les sets suivants, un mode partie rapide où seuls les morceaux débloqués seront jouables et un mode online. Il est aussi possible de jouer en duo avec une guitare mais les morceaux crées pour l’occasion ne sont pas des plus amusants.

DJ Hero est un très bon jeu. La platine est très facile à prendre en main et les mix crées  pour le jeu sont tout simplement terribles. Le nombre conséquent de mix permet aux réfractaires des DLC d’avoir tout de même de quoi faire pendant pas mal de temps et les amateurs de scoring seront aux anges. Dommage que le cross-fader soit si sensible et que les modes de jeu soit si peu nombreux. Malgré ses petits accrocs, qui seront probablement corrigés dans une suite déjà annoncée, DJ Hero est une réussite en dépoussiérant le jeu de rythme en Europe qui était jusque là principalement cantonné à Guitar Hero.


Paris :happy:

20/10/2009
Billets de train, places pour le MGS, let's go !

Billets de train, places pour le MGS, let's go !

Le Micromania Games Show c’est du 30 octobre au 02 novembre et j’ai reçu mes invitations pour y assister. Y étant déjà allé il y a deux ans, j’en ai gardé un excellent souvenir (la présentation d’Assassin’s Creed en avant-première notamment) et cela change radicalement des salons cannois concentré à 90 % sur la japanimation.

Pour faire les choses bien et ne pas partir aussi vite que je serais arrivé, je pars sur la capitale dès demain matin. Mon train est à 06:39 et j’arrive à 12:12, il fera méga froid mais c’est pas grave, je serais sur Paris 🙂

Avec le Loft’in Game le 24, l’ouverture de l’Apple Store au Louvre le 25, le Micromania Games Show à partir du 30 ou encore l’Expo Retrogaming, mon programme s’annonce chargé ! Le MGS annonce la présence de FF XIII et de Dead Rising 2 et si c’est le cas, c’est juste énorme. DJ Hero sera sur place et j’ai bien envie de voir ce que ça donne.

Les vacances commencent dès demain, L’@rtiFici3r j’arrive 🙂


Loft’in Game, Saison 6

09/10/2009

Loft'in Game #6

La sixième édition du Loft’in Game ouvrira ses portes le samedi 24 octobre de 10:00 à 20:00. Je n’ai jamais participé à un Loft’in Game mais concrètement, il s’agit de réunir des gens dans un loft truffé de caméras pour les observer végéter afin de pouvoir tester quelques nouveautés vidéoludiques. Dans la liste des jeux, je retiendrais Saw car je me demande bien comment ils peuvent retranscrire l’ambiance malsaine du film avec un pad (en espérant que Jigsaw alias Slappy le pantin de Chair de Poule version 18+ soit bien modélisé).

La particularité du Loft’in Game est qu’il a lieu une fois par an et à chaque fois dans un lieu différent ce qui évite les redites et les habitués des moindres coins et recoins. Le loft fonctionne par sessions de deux heures et moi je serais à celle de 14:00. On verra bien ce que ça va donner mais ça peut être sympa.


09.09.09

09/09/2009
Jeu vidéo, CD remasterisé, presse, on n'échappe pas à la Beatlemania.

Jeu vidéo, CD remasterisé, presse, on n'échappe pas à la Beatlemania.

Ce 09.09.09 est un jour à marquer d’une pierre blanche pour tous les fans des Beatles car c’est aujourd’hui que sort enfin le jeu vidéo The Beatles: Rock Band et l’intégrale de la discographie remasterisée des Fab Four. Inutile de dire que j’attendais ce jeu avec grande impatience (j’en ai à peine parlé sur le blog :p) et pour avoir eu la chance de l’avoir depuis lundi, je peux vous assurer que le jeu vaut l’attente que j’avais placé en lui et après une dizaine d’heures de jeu, je peux vous livrer mon verdict en détail.

Le jeu commence avec une intro montrant le plus célèbre des groupes anglais parcourir le monde en enchaînant les concerts devant des hordes de fans sus fond de certains morceaux jouables dans le jeu. L’intro a pour particularité de mélanger des images de synthèse avec des images d’archive pour le plus grand bonheur des fans – cible visée avec ce produit parfaitement calibré pour eux. Le jeu s’ouvre ensuite sous un menu des plus simples avec les modes de jeu traditionnels au genre.

Les modes de jeu sont simples et on risque pas de se perdre

Les modes de jeu sont simples et on risque pas de se perdre.

C’est trop fort d’être un Fab Four

Le mode Histoire nous permet de nous placer dans la peau d’un des membres du groupe selon l’instrument avec lequel on joue et là, rien de neuf sous le soleil, le jeu dispose de la même interface que Rock Band : les notes arrivent par le haut et il faut les valider en appuyant sur la frête correspondante. Bon point cependant pour la clarté de la piste du jeu facilitant la visiblité du truc. Les morceaux des Beatles n’étant pas compliqués, le jeu est assez facile. Là ou sur Rock Band 2, le mode Expert était pas irréalisable mais contenait des morceaux très difficiles à terminer, The Beatles: Rock Band se termine sans anicroches mais reste plus que plaisant à jouer. Mais là ou cette version Beatles de Rock Band fait fort, c’est dans sa partie Chant tout simplement énorme si bien que je ne compte plus le nombre de fois où j’ai chanté I want to hold your hand, Eight days a week ou Hello Goodbye.

L'interface de Rock Band se reconnaît au premier coup d'oeil.

L'interface de Rock Band se reconnaît au premier coup d'oeil.

Soigné aux petits oignons

Une fois une chanson terminée en mode Carrière, on gagne des étoiles correspondant à la performance que l’on vient de faire et un trois étoiles suffisent à débloquer une photo qui permettra d’avoir des informations sur la chanson terminée. Il y a aussi des photos à débloquer avec une performance cinq étoiles et une fois les cinq étoiles remportées sur toutes les chansons de la salle de concert (les salles sont les lieux dans lesquels le groupe a joué et correspondent aux niveaux). Il y a 104 photos à débloquer ainsi que des vidéos d’interviews et autres joyeusetés.

Les niveaux s’enchaînent rapidement si bien que les 43 chansons du jeu se terminent en quelques heures. 43 chansons c’est peu en comparaison aux 85 de Guitar Hero 5 mais c’est dans la veine des jeux musicaux dédiés à un groupe (et c’est toujours plus que les 18 de Rock Band AC/DC Live). Les chansons ont cependant l’avantage de se rejouer avec plaisir ne serait-ce que pour augmenter son score et gagner des succès.

L'une des 104 photos à débloquer. Le travail fourni pour les fans est impressionant.

L'une des 104 photos à débloquer. Le travail fourni est impressionant.

Planning de dépenses de MSP

Le carton rouge c’est les très nombreux DLC prévus et déjà datés ! Pour le moment, seul le morceau All you need is love est téléchargeable pour 160 MSP dont l’intégralité des revenus est reversée à l’association Médecins Sans Frontières. Après, il faut attendre le 20 octobre pour pouvoir télécharger Abbey Road à 1600 MSP ou 160 MSP par morceau à l’unité… le prix de l’album pour la version console est plus cher que l’album remasterisé ! Ayant un potentiel de résistance à l’achat assez faible, je ne m’exprimerais pas.

Hearing is believing

The Beatles: Rock Band est le premier jeu musical dédié à un groupe que j’achète et je ne suis pas du tout déçu. Adpete du groupe, je suis vraiment conquis par cette itération musicale et les morceaux, malgré leur relative facilité, se jouent avec grand plaisir. Quel que soit l’instrument, on s’amuse et la partie Chant ne sera pas le rôle de la troisième roue du carrosse comme dans RB et GH. Le côté fan service est à et de fort belle manière avec des photos et des vidéos faisant du jeu un objet indispensable en ce jour de Beatlemania. Dommage qu’il y ait si peu de morceaux dans le jeu de base et qu’il est prévu au cours de l’année qu’il y ait presque plus de morceaux en DLC que dans la galette. Même si les éditeurs ont pris cette mauvaise habitude, c’est dommage qu’ils ne fassent pas un effort, ne serait-ce que sur la tarification du morceau (qui est plus cher qu’un morceau acheté sur l’iTunes Store). Mais cela n’empêche que le jeu est une réussite totale. Attendu au tournant par beaucoup, le jeu ne déçoit pas et comblera les fans tout en permettant aux autres de découvrir les pépites pour les oreilles que les Beatles ont crée.


The Beatles: Rock Band (feat. Business)

27/07/2009

The Beatles Rock Band

Harmonix a mis à disposition des joueurs un tout nouveau trailer de The Beatles: Rock Band, qui sortira, je vous le rappelle, le 09 septembre (09.09.09) soit le même jour que les dix ans de la Dreamcast (alias la console mésestimée mais c’est un autre débat). Le jeu semble en tout cas être le plus respectueux par rapport au groupe dont il est issu avec une modélisation du groupe très réussie et des lieux de concert du même acabit. Le jeu contiendra 45 chansons, bien évidemment des DLC sont déjà prévus (morceaux à l’unité et albums complets, comme d’hab), et une partie de la liste des chansons jouables ainsi que des lieux où elles seront jouables a été dévoilée :

  • Twist And Shout / Cavern Club
  • Do You Want To Know A Secret / Cavern Club
  • Can’t Buy Me Love / Ed Sullivan Theater
  • I Wanna Be Your Man / Ed Sullivan Theater
  • Eight Days A Week / Shea Stadium
  • Paperback Writer / Budokan
  • And Your Bird Can Sing / Budokan
  • Yellow Submarine / Onirisme Abbey Road
  • Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band / Onirisme Abbey Road
  • With a Little Help from My Friends / Onirisme Abbey Road
  • Within You Without You / Tomorrow Never Knows / Onirisme Abbey Road
  • Revolution / Onirisme Abbey Road
  • Birthday / Onirisme Abbey Road
  • Dig A Pony / Toit de l’immeuble Apple Corps
  • I’ve Got A Feeling / Toit de l’immeuble Apple Corps
  • I Saw Her Standing
  • I Want to Hold Your Hand
  • I Feel Fine
  • Day Tripper
  • Taxman
  • I Am the Walrus
  • Back in the USSR
  • Octopus’s Garden
  • Here Comes the Sun
  • Get Back
  • Help! ne figure pas (encore) dans la liste officielle mais j’espère que ça ne saurait tarder.Le jeu a l’air d’être tout aussi fun que Rock Band et Guitar Hero malgré des morceaux qui semblent bien plus facile à jouer que les jeux dont il s’inspire. La partie chant sera en tout cas plus amusante à jouer que GH et RB, le répertoire des Beatles étant plus amusant à chanter qu’un morceau de GH/RB nécessitant de brailler.

    Et il a déjà été annoncé que le morceau All You Need is Love sera téléchargeable gratuitement en exclusivité sur 360. Les sous récoltés suite au téléchargements du morceau seront reversés à une association. Alors, récolter des fonds par le biais du jeu vidéo c’est bien mais d’une, sur un morceau gratuit, je ne vois pas trop comment ils vont faire, et deux, l’initiative est louable mais pourquoi ne mettre le morceau qu’à la disposition des joueurs 360 ?

    Les lois du marketing sont un univers impitoyable…

  • Twist And Shout / Cavern Club
  • Do You Want To Know A Secret / Cavern Club
  • Can’t Buy Me Love / Ed Sullivan Theater
  • I Wanna Be Your Man / Ed Sullivan Theater
  • Eight Days A Week / Shea Stadium
  • Paperback Writer / Budokan
  • And Your Bird Can Sing / Budokan
  • Yellow Submarine / Onirisme Abbey Road
  • Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band / Onirisme Abbey Road
  • With a Little Help from My Friends / Onirisme Abbey Road
  • Within You Without You / Tomorrow Never Knows / Onirisme Abbey Road
  • Revolution / Onirisme Abbey Road
  • Birthday / Onirisme Abbey Road
  • Dig A Pony / Toit de l’immeuble Apple Corps
  • I’ve Got A Feeling / Toit de l’immeuble Apple Corps
  • I Saw Her Standing
  • I Want to Hold Your Hand
  • I Feel Fine
  • Day Tripper
  • Taxman
  • I Am the Walrus
  • Back in the USSR
  • Octopus’s Garden
  • Here Comes the Sun
  • Get Back

  • (Jeu) vidéo

    15/06/2009

    Wiimote

    La Wii a démocratisé le jeu vidéo en faisant de ce que l’on peut presque qualifier de nouveau média, une source de divertissement de 7 à 77 ans. Alors, Nintendo a abandonné ses ambitions de faire des jeux riches au gameplay infaillible depuis un moment pour se consacrer à la collection des billets verts mais un nouveau élément à charge dans le dossier déjà bien chargé de « Nintendo c’était mieux avant » a fait son apparition.

    Lorsque l’on est bloqué dans un jeu, tous les moyens sont bons pour sortir de l’impasse : on persiste ou on cheate. Nintendo planche actuellement sur un système d’aide intégré dans les jeux afin de ne pas frustrer les chères petites têtes blondes qui risqueraient de briser le vase en porcelaine de mémé parce qu’il n’arrive pas à vaincre Bowser. L’initiative est louable mais là où ça dérange, c’est que ce système d’aide ne fait pas dans la dentelle en laissant la console tout faire à sa place ! Fini le temps des forums à demander de l’aide ou des vidéos explicatives sur YouTube, la Wii fera tout à la place du joueur, qui pourra reprendre le contrôle du jeu une fois qu’il en aura envie. Cette fonction d’aide est bien évidemment facultative mais il est dommage de voir que le jeu vidéo made in Nintendo tend à se vouloir être trop accessible.