I am a DJ Hero

Cela fait maintenant une semaine jour pour jour que DJ Hero est disponible chez tous les revendeurs et après avoir plié les 93 mix en une vingtaine d’heures de jeu, voici mon avis sur cette itération aux platines de la franchise Hero.

Gégé aux platines

Après presque autant de Guitar Hero que de Pokémon, Activision donne un coup de peps à la série en se mettant aux platines. La platine justement est assez impressionnante de prime abord tant par le peu de boutons (trois principaux là ou Guitar Hero en a cinq), que par l’appréhension de la prise en main. Concrètement, la platine est divisée en deux parties (séparables l’une de l’autre afin de placer la platine à sa gauche si l’on est gaucher) : la platine et le reste. Sur la platine, trois boutons (vert, rouge, bleu), tous trois incrustés sur la platine qu’il faudra utiliser pour les scratchs. De l’autre côté, un crossfader permettant de jongler entre les pistes, un bouton pour activer l’Euphorie (le Star Power de DJ Hero), une molette pour les effets (comme le vibrato dans Guitar Hero) et enfin les boutons d’une manette classique pour naviguer dans les menus.

DJ Hero

Deux pointures dans un mixer

La particularité de DJ Hero, à l’inverse de Guitar Hero, vient de sa tracklist. Déjà impressionnante en nombre (93 mix), elle a la très bonne idée d’être totalement inédite. Appelés mashs-up, les mix de DJ Hero sont en fait deux morceaux réunis pour n’en faire qu’un, et sur ce point là, il faut l’entendre pour le croire. Dans les grandes lignes, il ne sera pas surprenant d’entendre 50 Cent et son Disco Inferno cotoyer le Let’s Dance de David Bowie. Très déroutant de prime abord, le résultat devient au final vraiment plaisant à entendre. Les oreilles seront donc ravies de pouvoir entendre des mix de Jay-Z et Eminem, Kid Cudi et Black Eyed Peas, Blondie et Gorillaz ou encore des Daft Punk qui ont la primeur d’avoir des Megamix de leurs plus grand hits, rien que ça, en attendant David Guetta, l’ambassadeur du jeu en Europe, qui aura droit à quelques uns de ses tubes en DLC (et dont la date est déjà fixée au 24 novembre). Business, j’écris ton nom.

Daft Punk Hero

Push the mash-up

La platine se prend en main relativement facilement. Le jeu propose cinq modes de difficulté et il est impossible de perdre mais dans ce cas-là, la sanction sera une seule étoile de glanée. Trois pistes défilent sur l’écran, chacune correspondant à un bouton de la platine et sur lequel il faudra appuyer lorsque la bouton correspondant arrive à la fin de la ligne. Là où ça se complique, c’est que les notes longues devront être réalisées en maintenant le bouton correspondant tout en scratchant la platine de haut en bas (en mode Moyen) ou selon le sens indqué (en Difficile et Expert). La platine sera aussi solicitée pour les rewind qui se déclencheront en faisant tourner la platine à 360° pour refaire un passage que l’on a raté ou fédérateur de points afin d’augmenter son score. Le cross-fader lui, sert à passer d’une piste à l’autre, en le switchant dans le sens indiqué. Pas très précis car trop sensible, il deviendra une vraie plaie sur certains morceaux. Heureusement, l’Euphorie, qui se gagne en réussissant parfaitement certains passages, permet, en plus de multiplier le score, d’éxécuter automatiquement les phases où le cross-fader est sollicité.

DJ Hero

Beaucoup de morceaux… et c’est tout

93 mix d’emblée, c’est tout simplement le jeu musical qui propose le plus de morceaux de base (Guitar Hero 5 en avait 85) mais cette abondance de mix se ressent sur le faible nombre de modes de jeu : en effet, une fois arrivé au menu principal, le jeu vous propose (après un entrainement obligatoire – mais nécessaire) des sets de plusieurs morceaux qu’il faudra faire pour débloquer les sets suivants, un mode partie rapide où seuls les morceaux débloqués seront jouables et un mode online. Il est aussi possible de jouer en duo avec une guitare mais les morceaux crées pour l’occasion ne sont pas des plus amusants.

DJ Hero est un très bon jeu. La platine est très facile à prendre en main et les mix crées  pour le jeu sont tout simplement terribles. Le nombre conséquent de mix permet aux réfractaires des DLC d’avoir tout de même de quoi faire pendant pas mal de temps et les amateurs de scoring seront aux anges. Dommage que le cross-fader soit si sensible et que les modes de jeu soit si peu nombreux. Malgré ses petits accrocs, qui seront probablement corrigés dans une suite déjà annoncée, DJ Hero est une réussite en dépoussiérant le jeu de rythme en Europe qui était jusque là principalement cantonné à Guitar Hero.

Un commentaire pour I am a DJ Hero

  1. MiisterGeek dit :

    Trés bon test😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :