The Resistance begins today

14/09/2009

The Resistance

Après un Black Holes & Revelations de très grande qualité (je ne compte plus le nombre de fois que j’ai écouté Assassin, Starlight et les autres), Muse fait son grand retour avec un album intitulé The Resistance. Pochette à l’ambiance psyché genre Rencontre du troisième type, cet album est tout aussi énorme que les précédents. Je l’ai téléchargé sur leur officiel (qui offrait des vidéos exclusives de live et de séances studio) et je ne regrette pas mon achat. Je ne suis pas un fan inconditionnel du groupe mais je dois dire que la plupart de leurs chansons sont des hits en puissance ce qui fait que je suis bien dégoûté de pas avoir ma place pour aller les voir en concert à Paris (je vous envie, vous qui avez des places :p)

C’pas grave, je me consolerais en jouant 10000 fois Plug in Baby dans Guitar Hero 5, que j’ai commandé via Play.com pour la somme sonnante et trébuchante de 51,99 € et qui devrait bientôt être dans la boîte aux lettres 🙂


Mega giga need /FOU/

10/09/2009

Apple a tenu une keynote hier sur les iPod et la firme à la pomme n’est pas prête à laisser ses concurrents grignoter des parts de marché dans le domaine muscial. Ce que je retiens, c’est Steve Jobs dévoilant l’iPod Nano 5G. Ce nouvel iPod garde le même design que le précédent (le Chromatique) mais a droit à une mise à jour des plus intéressantes car il est en effet doté d’un appareil photo et d’une caméra ! Un appareil de petite taille pour des fonctions que même le nouvel iPod Touch 64 Go ne fait pas, Apple sait comment rendre chacun de ses produits désirables. Il faudra compter 149 € pour cette version 5G de l’iPod Nano avec une mémoire de 8 Go et 179 € pour avoir 16 Go de mémoire.

iTunes 9 a aussi été dévoilé avec une refonte de l’iTunes Store, la possibilité de gérer les menus de son iPhone une fois synchronisé avec son Mac/PC, la possibilité de partager ses fichiers avec d’autres ordinateurs à distance et j’en passe.

Tout comme les nouveaux iPod sont disponibles à la vente dès aujourd’hui, iTunes est déjà téléchargeable sur le site d’Apple.


09.09.09

09/09/2009
Jeu vidéo, CD remasterisé, presse, on n'échappe pas à la Beatlemania.

Jeu vidéo, CD remasterisé, presse, on n'échappe pas à la Beatlemania.

Ce 09.09.09 est un jour à marquer d’une pierre blanche pour tous les fans des Beatles car c’est aujourd’hui que sort enfin le jeu vidéo The Beatles: Rock Band et l’intégrale de la discographie remasterisée des Fab Four. Inutile de dire que j’attendais ce jeu avec grande impatience (j’en ai à peine parlé sur le blog :p) et pour avoir eu la chance de l’avoir depuis lundi, je peux vous assurer que le jeu vaut l’attente que j’avais placé en lui et après une dizaine d’heures de jeu, je peux vous livrer mon verdict en détail.

Le jeu commence avec une intro montrant le plus célèbre des groupes anglais parcourir le monde en enchaînant les concerts devant des hordes de fans sus fond de certains morceaux jouables dans le jeu. L’intro a pour particularité de mélanger des images de synthèse avec des images d’archive pour le plus grand bonheur des fans – cible visée avec ce produit parfaitement calibré pour eux. Le jeu s’ouvre ensuite sous un menu des plus simples avec les modes de jeu traditionnels au genre.

Les modes de jeu sont simples et on risque pas de se perdre

Les modes de jeu sont simples et on risque pas de se perdre.

C’est trop fort d’être un Fab Four

Le mode Histoire nous permet de nous placer dans la peau d’un des membres du groupe selon l’instrument avec lequel on joue et là, rien de neuf sous le soleil, le jeu dispose de la même interface que Rock Band : les notes arrivent par le haut et il faut les valider en appuyant sur la frête correspondante. Bon point cependant pour la clarté de la piste du jeu facilitant la visiblité du truc. Les morceaux des Beatles n’étant pas compliqués, le jeu est assez facile. Là ou sur Rock Band 2, le mode Expert était pas irréalisable mais contenait des morceaux très difficiles à terminer, The Beatles: Rock Band se termine sans anicroches mais reste plus que plaisant à jouer. Mais là ou cette version Beatles de Rock Band fait fort, c’est dans sa partie Chant tout simplement énorme si bien que je ne compte plus le nombre de fois où j’ai chanté I want to hold your hand, Eight days a week ou Hello Goodbye.

L'interface de Rock Band se reconnaît au premier coup d'oeil.

L'interface de Rock Band se reconnaît au premier coup d'oeil.

Soigné aux petits oignons

Une fois une chanson terminée en mode Carrière, on gagne des étoiles correspondant à la performance que l’on vient de faire et un trois étoiles suffisent à débloquer une photo qui permettra d’avoir des informations sur la chanson terminée. Il y a aussi des photos à débloquer avec une performance cinq étoiles et une fois les cinq étoiles remportées sur toutes les chansons de la salle de concert (les salles sont les lieux dans lesquels le groupe a joué et correspondent aux niveaux). Il y a 104 photos à débloquer ainsi que des vidéos d’interviews et autres joyeusetés.

Les niveaux s’enchaînent rapidement si bien que les 43 chansons du jeu se terminent en quelques heures. 43 chansons c’est peu en comparaison aux 85 de Guitar Hero 5 mais c’est dans la veine des jeux musicaux dédiés à un groupe (et c’est toujours plus que les 18 de Rock Band AC/DC Live). Les chansons ont cependant l’avantage de se rejouer avec plaisir ne serait-ce que pour augmenter son score et gagner des succès.

L'une des 104 photos à débloquer. Le travail fourni pour les fans est impressionant.

L'une des 104 photos à débloquer. Le travail fourni est impressionant.

Planning de dépenses de MSP

Le carton rouge c’est les très nombreux DLC prévus et déjà datés ! Pour le moment, seul le morceau All you need is love est téléchargeable pour 160 MSP dont l’intégralité des revenus est reversée à l’association Médecins Sans Frontières. Après, il faut attendre le 20 octobre pour pouvoir télécharger Abbey Road à 1600 MSP ou 160 MSP par morceau à l’unité… le prix de l’album pour la version console est plus cher que l’album remasterisé ! Ayant un potentiel de résistance à l’achat assez faible, je ne m’exprimerais pas.

Hearing is believing

The Beatles: Rock Band est le premier jeu musical dédié à un groupe que j’achète et je ne suis pas du tout déçu. Adpete du groupe, je suis vraiment conquis par cette itération musicale et les morceaux, malgré leur relative facilité, se jouent avec grand plaisir. Quel que soit l’instrument, on s’amuse et la partie Chant ne sera pas le rôle de la troisième roue du carrosse comme dans RB et GH. Le côté fan service est à et de fort belle manière avec des photos et des vidéos faisant du jeu un objet indispensable en ce jour de Beatlemania. Dommage qu’il y ait si peu de morceaux dans le jeu de base et qu’il est prévu au cours de l’année qu’il y ait presque plus de morceaux en DLC que dans la galette. Même si les éditeurs ont pris cette mauvaise habitude, c’est dommage qu’ils ne fassent pas un effort, ne serait-ce que sur la tarification du morceau (qui est plus cher qu’un morceau acheté sur l’iTunes Store). Mais cela n’empêche que le jeu est une réussite totale. Attendu au tournant par beaucoup, le jeu ne déçoit pas et comblera les fans tout en permettant aux autres de découvrir les pépites pour les oreilles que les Beatles ont crée.


Range ta chambre comme un geek qu’a la classe

08/09/2009

La geek culture c’est tout un art : jeux vidéo qui s’amoncellent, DVD qui prennent la poussière, CD en pagaille (si si ça existe encore les gens qui achètent leurs CD), on a vite fait de ne plus savoir tout ce que l’on possède et pour pouvoir s’y retrouver, le logiciel Delicious Library est l’outil parfait de tout(e) geek(ette) qui se respecte.

Ouah, c'est beau

Ouah, c'est beau

Delicious Library permet en effet de pouvoir centraliser tous ses objets précieux afin de se souvenir combien de ses derniers l’on possède. Organisable sous formes d’étagères virtuelles ou chaque jeu/CD/DVD est rangé par ordre alphabétique, cet outil est indispensable pour les maniaques des statistiques. La recherche des objets peut se faire manuellement ou via iSight en mettant le code barre devant la caméra. Disponible uniquement sous Mac, Delicious Library est testable dans une version d’essai limité à 25 référencements, permettant ainsi de voir l’intérêt du logiciel. Il faudra ensuite débourser la somme de 40 $ pour la version complète.


Je mange des pommes :)

02/09/2009
:happy: :love: /FOU/

:happy: :love: /FOU/

Après avoir eu un PC qui plantait encore plus souvent qu’une 360 et ayant travaillé tout l’été pour me faire de l’argent, j’ai décidé de m’acheter un MacBook Pro et j’en suis bien content 🙂

Alors j’vais devoir tout réapprendre mais le tout a l’air tellement intuitif que j’vais faire ça avec plaisir. Je vais enfin pouvoir poster à nouveau des billets sur le blog avec un ordinateur flambant neuf :happy:

Je n’étais pas cependant coupé du monde pendant que mon PC était au SAV alors j’ai pu suivre les tribulations des informations sur les iPhone qui explosent en mode Kinder, jouer à Batman (dont le test arrive prochainement) et continuer Fallout 3 (70 heures de jeu)…