I am a DJ Hero

06/11/2009

Cela fait maintenant une semaine jour pour jour que DJ Hero est disponible chez tous les revendeurs et après avoir plié les 93 mix en une vingtaine d’heures de jeu, voici mon avis sur cette itération aux platines de la franchise Hero.

Gégé aux platines

Après presque autant de Guitar Hero que de Pokémon, Activision donne un coup de peps à la série en se mettant aux platines. La platine justement est assez impressionnante de prime abord tant par le peu de boutons (trois principaux là ou Guitar Hero en a cinq), que par l’appréhension de la prise en main. Concrètement, la platine est divisée en deux parties (séparables l’une de l’autre afin de placer la platine à sa gauche si l’on est gaucher) : la platine et le reste. Sur la platine, trois boutons (vert, rouge, bleu), tous trois incrustés sur la platine qu’il faudra utiliser pour les scratchs. De l’autre côté, un crossfader permettant de jongler entre les pistes, un bouton pour activer l’Euphorie (le Star Power de DJ Hero), une molette pour les effets (comme le vibrato dans Guitar Hero) et enfin les boutons d’une manette classique pour naviguer dans les menus.

DJ Hero

Deux pointures dans un mixer

La particularité de DJ Hero, à l’inverse de Guitar Hero, vient de sa tracklist. Déjà impressionnante en nombre (93 mix), elle a la très bonne idée d’être totalement inédite. Appelés mashs-up, les mix de DJ Hero sont en fait deux morceaux réunis pour n’en faire qu’un, et sur ce point là, il faut l’entendre pour le croire. Dans les grandes lignes, il ne sera pas surprenant d’entendre 50 Cent et son Disco Inferno cotoyer le Let’s Dance de David Bowie. Très déroutant de prime abord, le résultat devient au final vraiment plaisant à entendre. Les oreilles seront donc ravies de pouvoir entendre des mix de Jay-Z et Eminem, Kid Cudi et Black Eyed Peas, Blondie et Gorillaz ou encore des Daft Punk qui ont la primeur d’avoir des Megamix de leurs plus grand hits, rien que ça, en attendant David Guetta, l’ambassadeur du jeu en Europe, qui aura droit à quelques uns de ses tubes en DLC (et dont la date est déjà fixée au 24 novembre). Business, j’écris ton nom.

Daft Punk Hero

Push the mash-up

La platine se prend en main relativement facilement. Le jeu propose cinq modes de difficulté et il est impossible de perdre mais dans ce cas-là, la sanction sera une seule étoile de glanée. Trois pistes défilent sur l’écran, chacune correspondant à un bouton de la platine et sur lequel il faudra appuyer lorsque la bouton correspondant arrive à la fin de la ligne. Là où ça se complique, c’est que les notes longues devront être réalisées en maintenant le bouton correspondant tout en scratchant la platine de haut en bas (en mode Moyen) ou selon le sens indqué (en Difficile et Expert). La platine sera aussi solicitée pour les rewind qui se déclencheront en faisant tourner la platine à 360° pour refaire un passage que l’on a raté ou fédérateur de points afin d’augmenter son score. Le cross-fader lui, sert à passer d’une piste à l’autre, en le switchant dans le sens indiqué. Pas très précis car trop sensible, il deviendra une vraie plaie sur certains morceaux. Heureusement, l’Euphorie, qui se gagne en réussissant parfaitement certains passages, permet, en plus de multiplier le score, d’éxécuter automatiquement les phases où le cross-fader est sollicité.

DJ Hero

Beaucoup de morceaux… et c’est tout

93 mix d’emblée, c’est tout simplement le jeu musical qui propose le plus de morceaux de base (Guitar Hero 5 en avait 85) mais cette abondance de mix se ressent sur le faible nombre de modes de jeu : en effet, une fois arrivé au menu principal, le jeu vous propose (après un entrainement obligatoire – mais nécessaire) des sets de plusieurs morceaux qu’il faudra faire pour débloquer les sets suivants, un mode partie rapide où seuls les morceaux débloqués seront jouables et un mode online. Il est aussi possible de jouer en duo avec une guitare mais les morceaux crées pour l’occasion ne sont pas des plus amusants.

DJ Hero est un très bon jeu. La platine est très facile à prendre en main et les mix crées  pour le jeu sont tout simplement terribles. Le nombre conséquent de mix permet aux réfractaires des DLC d’avoir tout de même de quoi faire pendant pas mal de temps et les amateurs de scoring seront aux anges. Dommage que le cross-fader soit si sensible et que les modes de jeu soit si peu nombreux. Malgré ses petits accrocs, qui seront probablement corrigés dans une suite déjà annoncée, DJ Hero est une réussite en dépoussiérant le jeu de rythme en Europe qui était jusque là principalement cantonné à Guitar Hero.


Soirée DJ Hero @ Paris

28/10/2009

Capture d’écran 2009-10-28 à 01.00.58

Vendredi sort enfin DJ Hero et comme pour toute sortie de jeu évènement, le Virgin Megastore des Champs-Elysées organise une soirée la veille pour le lancement du jeu. Tout le monde se souvient de la soirée de lancement de WoW ou encore celui de la PS3.

Jeudi soir à partir de 21:00, le Virgin récidive avec une soirée dédiée à DJ Hero avec la présence de David Guetta qui est l’ambassadeur du jeu en France, ainsi qu’un concours permettant de gagner des jeux DJ Hero et des albums One Love du DJ français le plus convoité par les américains.

Les détails sur l’organisation sont disponibles sur le site officiel de Virgin et sur l’event Facebook. Et pour patienter, voici l’intro du jeu qui va rafraichir le secteur du jeu musical.


Geek Lifestyle

26/10/2009

Le rap et moi ça fait deux, mais quand un clip fait référence au jeu vidéo, je ne peux qu’approuver. Le pixel art et le 8-bit style sont légion et les références vidéoludiques sont nombreuses et très bien faites. Ce clip intitulé Follow Me (on peut d’ailleurs les suivre sur Twitter :D) on le doit à Pato Pooh et Adam Tensta, deux gars originaires de Stockholm. Et c’est du rap suédois. Un très bel hommage à l’ère 8-bits.

Follow Me – Pato Pooh (feat. Adam Tensta)


Loft’in Game #6 : mes impressions

24/10/2009

Loft'in Game #6

Cette aprem’ avait lieu la sixièle édition du Loft’in Game au Studio SFR à Paris. Comme je vous en parlais dans un précédent billet, j’ai jamais participé à un Loft’in Game et je dois dire que c’était vraiment sympa. Déjà d’une parce que j’ai pu y voir @artificier (le rédacteur en chef de Paroles Vaines) et aussi parce que j’ai pu tester DJ Hero qui est juste énorme. Au niveau des jeux présents sur place (en plus de DJ Hero donc), il y avait Saw qui, sans révolutionner le jeu vidéo, est sympa sans plus, une ribambelle de jeux Wii inintéressants, PES 2010, des PSP Go, un jeu de sport d’hiver sur 360 qui avait une animation à en faire vomir son écran HD et des jeux sur téléphone mobile (et aucun sur iPhone…)

La rédac de Gameblog était présente, j’ai pu apercevoir JulienC et probablement d’autres membres de la rédac. L’ambiance était sympa, dommage que les deux heures soient passées très vite mais c’est le signe que c’était sympa, à refaire sans hésitation.


Paris :happy:

20/10/2009
Billets de train, places pour le MGS, let's go !

Billets de train, places pour le MGS, let's go !

Le Micromania Games Show c’est du 30 octobre au 02 novembre et j’ai reçu mes invitations pour y assister. Y étant déjà allé il y a deux ans, j’en ai gardé un excellent souvenir (la présentation d’Assassin’s Creed en avant-première notamment) et cela change radicalement des salons cannois concentré à 90 % sur la japanimation.

Pour faire les choses bien et ne pas partir aussi vite que je serais arrivé, je pars sur la capitale dès demain matin. Mon train est à 06:39 et j’arrive à 12:12, il fera méga froid mais c’est pas grave, je serais sur Paris 🙂

Avec le Loft’in Game le 24, l’ouverture de l’Apple Store au Louvre le 25, le Micromania Games Show à partir du 30 ou encore l’Expo Retrogaming, mon programme s’annonce chargé ! Le MGS annonce la présence de FF XIII et de Dead Rising 2 et si c’est le cas, c’est juste énorme. DJ Hero sera sur place et j’ai bien envie de voir ce que ça donne.

Les vacances commencent dès demain, L’@rtiFici3r j’arrive 🙂


Shenmue here I come

17/10/2009

Shenmue

Je mériterais d’être lapidé à coups de cailloux sur la place publique pour ne pas avoir fait le monument vidéoludique qu’est Shenmue et un ami a décidé de remédier à ça en me prêtant Shenmue II sur Xbox. Comble de la classe, le jeu contient un DVD intitulé « Shenmue The Movie » et qui retrace en une heure et demie toutes les pérégrinations de Ryo Hasuki dans le premier Shenmue, histoire de ne pas commencer Shenmue II sans trop savoir le pourquoi du comment.

Pour faire court, Shenmue vous met dans la peau de Ryo Hasuki qui décide de venger la mort de son père. Là ou le jeu est merveilleux c’est dans son déroulement totalement libre puisqu’il est possible de faire des petits boulots, de passer son temps dans les salles d’arcade à jouer à Space Harrier et j’en passe. Shenmue est aussi le premier jeu à avoir instauré les QTE que l’on voit de plus en plus dans les jeux actuels. Un jeu incontournable assurément que je vais enfin pouvoir faire 🙂


Happy Birthday Dreamcast

14/10/2009

Dreamcast

14 octobre 1999 : il y a 10 ans jour pour jour, la Dreamcast sortait en Europe. Le bulldozer Playstation 2 aura poussé Sega à abandonner la guerre des consoles mais les jeux qui sont sortis sur cette machine sont des anthologies. De Shenmue à Skies of Arcadia, en passant par Marvel vs. Capcom 2, Space Channel 5 et Soul Calibur, la Dreamcast aura sans conteste marqué son empreinte dans le jeu vidéo. C’est la Dreamcast qui a ouvert le jeu en ligne sur console avec Phantasy Star Online et Chu Chu Rocket ou qui a vu naître le premier jeu en cell-shading avec Jet Set Radio. Aujourd’hui encore, la Dreamcast n’est pas vraiment morte comme le prouve ce jeu de caisses à sortir ce mois-ci et les nombreux jeux issus de la machine à sortir sur le XBLA.

Happy Birthday Dreamcast 🙂