Ezio ce héros

White Edition, Black Edition : quand Assassin's Creed se la joue Pokémon

35 heures : c’est le temps qu’il m’a fallu pour terminer Assassin’s Creed II. Acheté la veille de sa sortie officielle (les dates de sorties sont de moins en moins respectées soit dit en passant – et c’est pas plus mal), je peux dire que cette nouvelle épopée de l’assassin est mon jeu de l’année. Lors de la présentation du jeu au MGS, les développeurs ont beaucoup insisté sur le fait que le principal défaut du premier opus (à savoir la répétitivité dans ses missions) était ici gommé… et ils n’ont pas menti. Les quêtes aussi bien principales qu’annexes sont prenantes et variées et l’on ne s’ennuie pas un seul instant.

Une réussite dans la veine du premier mais en mieux. En espérant que l’adage du jamais deux sans trois fasse d’Assassin’s Creed III un jeu du même acabit. En tout cas, j’y retourne, je pars à la chasse aux 1000 G🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :